Facebook, la généalogie et moi

is-facebook-a-good-marketing-tool-cloud-surfing-media-digital-marketing

Après presque un an sans bloguer (ouch), je reviens sur Mémoire et cie pour vous parler de l’utilisation que je fais des réseaux sociaux, et plus particulièrement de Facebook, dans le cadre de mes travaux généalogiques. Véritable mine d’or d’informations, moyen indispensable pour réseauter avec la famille, Facebook est un outil parfait pour le généalogiste. Bien qu’il puisse avoir certaines limites quant à la véracité des informations contenues, le réseau social reste un moyen important de collecter des renseignements sur les descendants d’une même famille et de rejoindre de lointains parents.

Se rendre au bout des branches

Lorsque j’ai débuté mon projet de recherches généalogiques sur les familles estranaises, j’ai tout de suite ajouté le réseau social à la liste des outils que je devais utiliser pour parvenir à établir la généalogie descendante des familles ciblées. Ne substituant en aucun cas les sources primaires tels les registres d’état civil ou encore les recensements, Facebook arrive en « fin de parcours généalogique », venant combler les lacunes des outils ne couvrant pas l’époque qui nous est contemporaine.

En bon voyeur (Ok, Facebook et la vie privée, on y repassera), je pars systématiquement à la recherche des descendants des familles qui m’intéressent. M’appuyant sur les noms que j’ai en ma possession (préalablement glanés dans les avis de décès, formulaires d’état civil, etc.), j’inscris l’objet de ma recherche à l’endroit prévu à cet effet et je pars dans une quête qui peut être assez longue. Épluchant les listes nominatives comme dans un annuaire téléphonique, j’observe les profils et les listes d’amis à la recherche d’indices, de similitudes et de liens avec la famille que j’étudie. De cette manière, j’arrive la plupart du temps à trouver les bonnes personnes et ainsi, à me rendre au bout des branches des lignées généalogiques. Bien sûr, Facebook présente des limites et il faut être prudent : ce n’est pas nécessairement une source fiable, il demeure nécessaire de vérifier les données obtenues avec les personnes ciblées elles-mêmes, ou grâce aux informations publiques obtenues sur leur profil.

Cette façon de faire sur Facebook me permet donc d’explorer les branches d’une famille donnée, de compléter certaines fiches familiales via les informations qui sont accessibles sur le réseau social, et parfois même (c’est là que Facebook devient encore plus intéressant), rentrer en contact avec des personnes afin de faire progresser mes recherches.

Rencontres généalogiques virtuelles

Depuis que j’utilise Facebook à des fins généalogiques, j’ai fait la rencontre virtuelle de plusieurs petits cousins et autres descendants des familles que j’étudie, avec qui j’ai pu discuter de généalogie et développer des affinités. Il y a les cas de ces trois cousines éloignées vivant aux États-Unis, dont leurs grands-parents ou arrières-grands-parents respectifs sont partis du littoral nord gaspésien au début du XXe siècle pour immigrer en Nouvelle-Angleterre. Il y a aussi cette lointaine parente de Montréal, petite-fille d’une des soeurs de mon arrière-arrière-grand-père, qui m’a livré de nombreuses bribes de notre histoire familiale et qui a pu éclaircir quelques énigmes généalogiques.

Capture d’écran 2015-10-07 à 16.21.34

Ces rencontres virtuelles sont parfois même à la base de regroupements tout aussi virtuels. Le réseautage familial sur Facebook aide effectivement à la création de groupes qui viennent susciter le partage d’informations et de photos d’archives, permettant par le fait même la création d’autres contacts généalogiques. Ces groupes Facebook sont devenus, dans mon cas, des facteurs importants dans la réalisation de rassemblements ou de cousinades. J’aurai l’occasion de vous en reparler prochainement.

En guise de conclusion, bien que l’utilisation de Facebook présuppose des questionnements éthiques et présente certaines limites quant à la fiabilité des données qu’on peut y recueillir, il n’en demeure pas moins qu’il est un moyen facile d’accès et efficace afin de pousser les recherches du généalogiste. Peu d’outils sont à notre portée afin de trouver des informations contemporaines sur les individus qui composent nos bases de données. En furetant sur ce réseau social, il nous est possible de trouver des dates d’anniversaires, d’établir des liens entre certaines personnes et surtout, de créer des contacts qui peuvent être forts utiles. La création de communautés familiales virtuelles qui permet le réseautage généalogique est aussi un autre avantage de Facebook. Je vous invite à essayer par vous-même ! Partez à la recherche des petits-enfants de votre grande-tante, recherchez les petits-cousins de votre mère, créez des groupes virtuels familiaux ! Vous verrez ce que ça peut donner !

Publicités

4 réflexions sur “Facebook, la généalogie et moi

  1. venarbol dit :

    J’ai moi aussi utilisé facebook comme un « annuaire généalogique mondial » et j’y ai fait de belles rencontres virtuelles : des « cousins » partis outre-atlantique ou outre-pacifique, avec lesquels j’ai échangé des « branches d’arbres ». Avec un peu de chance, nous nous rencontrerons un jour sur les terres de nos ancêtres communs. Je ne peux donc que recommander moi aussi ce mode d’utilisation de facebook.

  2. guepier92 dit :

    J’ai crée mon compte Facebook pour rester en contact avec mes cousins qui ignorent royalement les autres réseaux sociaux (aucun n’est sur Twitter par exemple) . Mais je n’ai jamais cherché à retrouver des descendants à partir de la plateforme que je trouve peu réactive sur mobile (dans le navigateur) et un vraiment fouillis sur PC.

    Thierry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s