Cadre spatio-temporel

Grande-Vallée

Comme j’en fais mention dans mon premier billet, les articles publiés sur Mémoire et compagnie couvrent des sujets tous reliés au patrimoine, à la généalogie, à l’histoire et à l’ethnologie d’un territoire précis, le littoral nord gaspésien. En effet, bien que je m’attarderai à quelques reprises à d’autres secteurs du Québec et de l’Amérique du nord francophone, je m’intéresserai le plus souvent à ma région immédiate.

Le littoral nord gaspésien

Le littoral nord gaspésien, d’un point de vue géographique et administratif, s’élance du hameau des Capucins jusqu’à la pointe Est de la péninsule de Forillon. 230 kilomètres de paysages magnifiques, un chapelet de villages situés entre mer et montagnes, des falaises, quelques vallées fertiles, des plateaux surplombant le fleuve et une toponymie colorée.

Période

Cap-Chat, Ruisseau-à-Rebours, Anse-Pleureuse, Manche-d’Épée, Cloridorme, Pointe-Jaune, Anse-au-Griffon, tout comme la quinzaine d’autres villages ponctuant le territoire, possèdent une riche histoire humaine dont les balbutiements remontent bien avant l’arrivée des européens. Toutefois, la colonisation et l’occupation permanente du territoire ne se feront pas avant le début du XIXe siècle, à quelques exceptions près. À cet effet, les billets publiés ici couvriront majoritairement la période allant du Régime français à nos jours.

Image à la une : Grande-Vallée. Crédit : Marc-Antoine D. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s